Quand on souhaite savoir ce que le peuple français pense du Président de la République, on a souvent recours aux sondages. Plus faciles à réaliser qu’une élection, ils ont néanmoins un certain nombre de problèmes, à commencer par la faible quantité de gens qu’ils interrogent.

Cependant, plusieurs instituts de sondages publient régulièrement (tous les mois) de nouvelles enquêtes d’opinions sur la popularité d’Emmanuel Macron. Et en calculant leur moyenne, on peut espérer arriver à un résultat relativement proche de la vérité. Quels sont les enseignements d’une telle méthode depuis l’élection ?


• Le Président a attaqué son mandat à un niveau correct, comparable à ceux de Sarkozy et Hollande. Il est à 55.9 % d’opinions favorables, 35.1% d’opinions défavorables, et donc 20.7% de score net en Mai. Le score net est la différence entre les opinions favorables et les opinions défavorables. S’il est positif, cela veut dire qu’il y a davantage de personnes appréciant le Chef de l’Etat, que de personnes ne l’appréciant pas. S’il est négatif, la plupart des gens n’apprécient pas Mr Macron.

• En Juin, Emmanuel Macron reste stable, ses opinions favorables et défavorables sont en hausse, ce qui n’a rien de surprenant. De plus en plus de français et de françaises ont un jugement sur le Chef de l’Etat.

• En Juillet, c’est la première dégringolade. Il perd plus de 5 points d’opinions favorables, et ses opinions défavorables sont en hausse de 6.5 points. En conséquence, son score net s’effondre de 12 points. Cette baisse est très inhabituelle, parce qu’elle se fait très tôt, bien plus tôt que pour ses deux prédécesseurs. Cela montre qu’une partie du peuple n’attendra pas les résultats promis. Une partie de la gauche change d’avis sur une politique jugée, dès ce moment-là, à droite, à cause notamment de la baisse des APL. Les nombreux cafouillages à l’Assemblée n’ont pas aidé.

• Durant le mois d’Août, la chute s’accélère. Mr Macron perd 10 points d’opinions favorables, et gagne 14 points d’opinions défavorables. Son score net passe dans le négatif pour la première fois de son mandat, à -16 points, en chute de presque 24 points. Là encore, c’est très inhabituel, et tend à confirmer ce qu’on pensait au mois de Juillet, le peuple est impatient, très impatient. C’est peut être l’une des conséquences de la grande instabilité politique qui a marqué le début de l’année 2017. Cependant, il faut relativiser ces résultats à cause du faible nombre de sondages parus lors du mois d’Août.

• A la rentrée, le Président résiste bien, gagnant 1.4 point d’opinions favorables. Son principal gain cependant est de faire reculer de 4.5 points les opinions défavorables à son encontre, augmentant son score net de presque 6 point, sans réussir toutefois à revenir dans le positif. Emmanuel Macron n’a pas souffert des premières manifestations, capitalisant sur l’électorat de droite, favorable aux ordonnances.

• Ce schéma s’essouffle un peu en octobre, même si le Chef de l’Etat ne perd que 3 points de score net, moins d’un point d’opinions favorables, alors que ses opinions défavorables progressent de 2 points.

Pour conclure, on peut dire que M. Macron a beaucoup perdu pendant l’été (-36 points de score net en 2 mois), mais a très bien résisté à la rentrée et pendant le début de l’automne (+3 points de score net entre Août et Octobre). Pour l’instant, les premiers sondages de novembre tendent à confirmer cette stabilité de la popularité du Président.

Et comme les photos ont toujours plus d’impact, voici le graphique résumant ces six premiers mois de sondages.


Merci d’avoir lu cet article, si vous l’avez apprécié, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, ou mettre un « j’aime » ! 

Vous pouvez prolonger le débat dans les commentaires en bas de page ou simplement nous faire connaître votre avis sur l’article.