INTRODUCTION

La rentrée approche, les chères petites têtes blondes vont – dans la joie et la bonne humeur à n’en point douter… – être introduits à nouveau pour certains ou pour la première fois pour d’autres, dans les temples républicains des savoirs que sont nos établissements scolaires. J’ai dit « savoirs », mes doigts auront sans doute glissé sur le clavier, il fallait bien entendu lire : « compétences ». L’école n’apprend plus des savoirs, la fameuse « tête bien faite » de Montaigne, jugés élitistes, trop exigeants, déconnectés du monde réel, mais des compétences, afin d’adapter – de formater plutôt – les enfants au sacro-saint marché du travail et à la consommation.

Une fois n’est pas coutume, cet article est dédié intégralement à une vidéo sur le sujet de l’éducation. Il s’agit de l’audition au Sénat de Natacha Polony, agrégée de Lettres Modernes, ancien professeur, puis journaliste spécialisée dans l’éducation. Elle y présente sa vision du système éducatif actuel, probablement l’une des visions les plus complètes actuellement à ce sujet. Mme Polony développe depuis de nombreuses années une pensée claire, non idéologique mais pleine de l’idéal républicain et des Lumières, et soucieuses de coller au plus près aux réalités concrètes. Mêlant son expérience personnelle et celle de ses collègues aux résultats des sciences de l’éducation notamment sur les méthodes d’apprentissage, fine connaisseuse des éducations « alternatives » et lectrice entre autre de Maria Montessori, Natacha Polony invite à la réflexion et au débat. Il faut pouvoir nommer les choses telles qu’elles sont, ne pas avoir peur du réel, le travailler pour agir sur lui. L’aveuglement volontaire ne conduit pas à la disparition de ce qu’on ne veut pas voir, mais au contraire, à sa progression inexorable.

Vision cohérente, non dogmatique, pragmatique. Des questions sont soulevées, on peut ne pas être d’accord avec les solutions proposées, mais accepter le débat c’est déjà le premier pas vers la réussite. Bon visionnage !

AUDITION DE NATACHA POLONY DEVANT LA COMMISSION  DE LA CULTURE, DE l’EDUCATION ET DE LA COMMUNICATION AU SENAT (2015)

A l’évidence, tout n’est pas dit ici. Notre modèle éducatif est en déroute, ou en plein naufrage, au choix, ses problèmes sont multiples et présents à tous les niveaux. Il n’est pas question ici d’Université, d’Enseignement supérieur, où les difficultés existent aussi, et ô combien ! Mais la première étape consiste à s’interroger en profondeur sur le rôle que nous voulons tous, collectivement, assigner à l’école.
Transmettre des savoirs ? Éduquer les enfants ? Inculquer des valeurs ? En faire des citoyens responsables ? Leur donner un socle inaltérable de connaissances ? Les ouvrir au monde ? Les asseoir sur les bases d’un héritage de savoirs et de culture ? Leur donner les clés du monde du travail ? Les préparer à l’entreprise ? Leur permettre d’appréhender la complexité du monde ? Libérer leurs esprits ? Leur apprendre le développement durable et lutter contre les préjugés ? Lutter contre les inégalités ?
Ces réflexions sont fondamentales, nul progrès ne pourra se faire en matière d’éducation si on ne peut répondre à ces questions.

BIOGRAPHIE COMPLETE, DETAILLEE ET EXHAUSTIVE DE NATACHA POLONY

Née le 15 avril 1 9xx à Paris (l’âge d’une dame est la chose la plus sacrée parmi les choses sacrées), agrégée de lettres modernes en 1 999, elle enseigne 1 an dans l’Education Nationale puis de 2 002 à 2 011 au Pôle Universitaire Léonard de Vinci en région parisienne. Mariée à l’excellent Périco Légasse, elle partage avec lui l’amour des terroirs, des savoir-faire paysans, du paysage auquel elle accorde une importance considérable, aux traditions viticoles séculaires, au respect des cycles de la nature, à la richesse de patrimoine culinaire français…

En parallèle, elle est journaliste spécialisée dans les questions d’éducation, à Marianne puis au Figaro. Chroniqueuse à la télévision, elle gagne une notoriété considérable dans l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier de 2 011 à 2 014. Femme de radio, sur Europe 1, elle tient une revue de presse quotidienne. Sur Paris Première, elle animait Polonium (une émission formidable dont les replay se trouvent pour la plupart sur Youtube).

Sur le plan politique, son engagement auprès de Jean-Pierre Chevènement l’a conduite à se présenter aux Législatives en 2 002. Le respect et la courtoisie les plus élémentaires m’interdisent de rappeler ici son score mirobolant.

Enfin, pour en terminer, elle est membre fondatrice du Comité Orwell en 2 015 devenu il y a peu « Les Orwelliens« , en compagnie de journalistes et essayistes divers, animés par le désir de développer une vision souverainiste antilibérale et populaire. A ce titre, je ne peux que vous conseiller sa nouvelle WebTV sobrement intitulée Polony.TV (le titre OrwellTV ayant été refusé par les ayants droit d’Orwell).

L’instant Paris-Match

Natacha Polony et Périco Légasse